Les cheminots déclarent l’ état d’urgence sociale

20151120_cheminots_declarent_etat_d_urgence_sociale

 

FÉDÉRATION CGT DES CHEMINOTS

COMMUNIQUÉ AUX CHEMINOTS

Montreuil, le 20 Novembre 2015

ÉLECTIONS PROFESSIONNELLES À LA SNCF

Les cheminots étaient convoqués arbitrairement ce 19 novembre pour élire à la fois, leurs représentants DP, aux CE, aux conseils d’administration de SNCF Réseau, SNCF Mobilités et au Conseil de Surveillance du nouveau Groupe Public Ferroviaire.

LES CHEMINOTS DÉCLARENT

L’ÉTAT D’URGENCE SOCIALE !

La CGT tient avant tout à saluer l’engagement de toutes les cheminotes et tous les cheminots, qui ont malgré des moyens humains et financiers volontairement contraints, organisé ces élections.

Dans un contexte national où la tentation sécuritaire patronale et gouvernementale prime sur la démocratie, face à une direction qui rêve de diviser le corps social, les cheminots ont choisi !

En positionnant à nouveau la CGT comme première organisation syndicale à la SNCF, avec plus de 34% des voix, 11 points devant la deuxième organisation, les cheminots ont confirmé leur attachement à un syndicalisme démocratique, unitaire, rassembleur, offensif et force de propositions.

Ils envoient à la direction du GPF et au gouvernement un signe fort notamment avant la négociation de la future CCN de la branche ferroviaire.

C’est aux côtés de la CGT que les cheminots entendent défendre leurs intérêts et qu’ils réclament une autre réforme du ferroviaire, que la commission européenne permet, quoi qu’en disent ceux qui ont fait le choix de l’abandon du service public SNCF, de l’entreprise intégrée,des CE et CCE.

Les directions de la SNCF, ainsi que le gouvernement, vont devoir se remettre autour de la table des négociations avec la CGT et stopper les entreprises de compromission qu’ils ont érigées ces derniers mois pour trafiquer dans le dos des cheminot-e-s l’abaissement des conditions sociales et casser le service public SNCF.

La CGT, forte de l’expression démocratique des cheminots, agira, comme elle l’a toujours fait pour porter leurs revendications sur l’emploi, les salaires et pensions, les conditions de travail, les métiers, les retraites…

Une mauvaise loi nous a séparés, la CGT agira pour que la future Convention Collective Nationale nous rassemble, que les salariés qu’elle regroupera bénéficient de conditions sociales et de travail élevées et améliorées.

Elle combattra toutes mises en concurrence des salariés qui dégradent la qualité, la quantité et la sécurité des transports, détruisent l’environnement en favorisant les modes les plus polluants et les plus destructeurs de conditions sociales.

A l’approche du grand barnum médiatique de la COP 21, avec l’Union Interfédérale des Transports CGT, la Fédération CGT des Cheminots appelle l’ensemble des salariés des transports à faire entendre leurs voix pour développer des transports collectifs publics de voyageurs et de marchandises qui répondent aux besoins de déplacement et d’approvisionnement des populations, de l’aménagement du territoire, de l’environnement, aux besoins d’amélioration des conditions de vie et de travail de ses salariés.

En votant CGT, les cheminots se sont ouverts la voie du possible et du progrès social.

La Fédération CGT des Cheminots remercie l’ensemble de ses militants et syndiqués qui s’engagent chaque jour avec les cheminots et salariés des filiales du groupe SNCF, malgré une répression grandissante, pour y parvenir.

 

Le CE vous invite à découvrir “Vérités et Mensonges sur la SNCF”, mardi 8 septembre au cinéma Le Majestic de Lille à 18h30.

Photo de CE SNCF NPDC.
Photo de CE SNCF NPDC.

[ECO] AVANT PREMIÈRE
Le CE vous invite à découvrir “Vérités et Mensonges sur la SNCF”, mardi 8 septembre au cinéma Le Majestic de Lille à 18h30. Ce documentaire de Gilles BALBASTRE est produit par le CE et le cabinet d’expertise Émergences. Il traite de la sécurité et des conditions de travail des cheminots face aux enjeux de la réforme ferroviaire.
Rendez-vous à partir de 17h au restaurant SNCF de Lille pour un moment convivial avant de rejoindre la séance…

M. PEPY PREND-IL VRAIMENT SOIN DE SON ENCADREMENT ?

La période estivale confirme une production au quotidien à flux extrêmement tendus.
Relations hiérarchiques austères, conflits latents qui se révèlent, sont le lot quotidien de l’encadrement de proximité.
Quoi de plus étonnant que des débordements aient lieu dans ces conditions ?
C’est dans ce genre de conditions qu’on peut juger de la qualité de nos premiers dirigeants.
Considérant que la situation est littéralement explosive, la CGT a estimé qu’il était de son devoir de déposer une DCI pour en appeler à des décisions !

lire la suite  20150825_tract_ufcm_dialogue_social

La direction profite DE LA RÉFORME POUR TENTER DE MODIFIER LE STATUT !

 

La réforme du ferroviaire oblige logiquement à des modifications du Statut, ne serait-ce que pour mettre les noms des EPIC en lieu et place de « SNCF » et indiquer les découpages qui en découlent : commissions de notation, conseils de discipline…

Mais les dirigeants en profitent pour tenter des modifications qui n’ont rien à voir avec ce « toilettage » obligatoire et qui révèlent une « obsession » récurrente d’allégement de leurs obligations. La CGT et son UFCM les ont toutefois forcés à reculer sur plusieurs points. Voici un premier état des lieux avant la reprise des négociations en septembre.

La suite:   2015_07_30_tract_ufcm_modifications_statutaires

Ingénieurs, cadres et techniciens organisent leur Défense le 17 juin

 

Ingénieurs, cadres et techniciens organisent leur Défense

17 juin

Le 17 juin prochain, la Cgt et son Ugict organisent un grand rassemblement d’ingénieurs, cadres et techniciens à la Défense.

L’objectif  ? Casser l’isolement, exprimer ensemble nos attentes, montrer nos combats et revendications convergentes. Ce sera  l’occasion d’interpeller le patronat et le gouvernement sur l’impasse sociale, écologique et économique du low-cost. Ce n’est pas en baissant ce qu’ils appellent le « coût du travail » et en partageant la pénurie au sein du salariat que la France renouera avec le progrès mais au contraire en faisant le choix de la qualité et des qualifications.
Le deuxième message que nous voulons faire passer, c’est que la Cgt est l’organisation de référence pour les salariés qualifiés à responsabilités, qu’il y a nécessité, en prenant en compte la spécificité liée aux rapports sociaux, de rassembler l’ensemble du salariat. En organisant un événement ouvert dans ce lieu symbolique du travail qualifié, nous voulons montrer une Cgt tournée vers les salariés, utile, accessible et solidaire. La journée sera le point d’orgue du déploiement organisé par l’union départementale des Hauts-de-Seine et l’union locale de la Défense. Les 1 000 militants rassemblés pour l’occasion se tourneront vers les salariés du site, qui pourront bénéficier de conseils sur leurs droits et de présentations des campagnes de l’Ugict, et découvrir le caractère interprofessionnel de la Cgt… L’occasion de se syndiquer ! Les militants, quant à eux, y trouveront débats, valorisation de luttes et de constructions syndicales, et outils pour construire l’Ugict au plus près des salariés. Une journée festive et ludique pour montrer un syndicalisme qui sait ne pas se prendre au sérieux tout en étant efficace.
Bouillonnement intellectuel, polémiques, confrontations : un syndicalisme qui prend à bras-le-corps les débats d’aujourd’hui et de demain et fait de l’innovation sociale son affaire sans la laisser au monde des affaires. Nous appelons toutes les lectrices et lecteurs d’Options à participer à cet événement et à y inviter leurs collègues. L’occasion pour toutes et tous de faire date ensemble.

Sophie Binet
Secrétaire générale adjointe de l’Ugict-Cgt

Publié le lundi, 25 mai 2015 dans Editos d’Options et dans Options numéro 607à lire en ligne ici

Pour le droit à la
déconnexion