Les salariés exigent des réponses sociales

Plus de 300 000 salariés, dans 86 cortèges sur le territoire, dont 120 000 à Paris se sont mobilisés à l’appel de la CGT, FO, SOLIDAIRES et FSU pour combattre l’austérité.

Les politiques d’austérité imposées partout en Europe ont fait leur preuve d’inefficacité. Ces logiques dictées par la finance n’ont d’autres objectifs que de faire serrer la ceinture aux salariés pour mieux rémunérer les actionnaires. L’ensemble des salariés du privé comme du public sont touchés.
En France, de nombreuses réformes ont été mises en oeuvre par le gouvernement actuel. Toutes l’ont été sur la même logique de désengagement de l’Etat, ce qui a conduit à des réformes qui ne gomment pas les dysfonctionnements et qui n’améliorent pas les conditions sociales, de vie et de travail des salariés. C’est vrai pour la réforme des rythmes scolaires, la loi sur la transition énergétique, celle portant réforme du système ferroviaire. La loi Macron venant concrétiser le cap ultra libéral et austéritaire pris par le pouvoir en place.
La direction de la SNCF n’est pas en reste et applique à la lettre cette logique régressive.

Lire la suite : 20150410_Tract_ACTION _INTERPRO

Share Button