Communication de l’UD CGT du Nord

SUITE DE LA JOURNEE DU 17 MARS – REUNION INTERSYNDICALE DU 18 MARS

La journée de mobilisation du 17 mars à l’initiative des organisations de jeunesse a été une réussite.

Les jeunes, très concernés par ce projet de loi, se sont fortement mobilisés avec le soutien des organisations de salarié-es (CGT, FO, FSU, SUD, UNEF, UNL).

La preuve est faite que les annonces du Premier ministre pour aménager la loi travail n’ont visiblement pas convaincu et ce malgré l’offensive gouvernementale largement relayée.

Le débat sur la loi est loin d’être terminé. La réécriture du texte ne touche pas au cœur du projet qui demeure un projet rétrograde.

Ce nouveau projet de texte ne répond donc pas aux aspirations fortes, exprimées par les jeunes, les salarié-es et les chômeurs pour l’accès à l’emploi et sa sécurisation. La création d’emplois de qualité ne peut pas être synonyme de la casse du code du travail mais nécessite en revanche un changement de politique économique et sociale.

Le gouvernement doit retirer son projet, entendre les propositions alternatives portées par les organisations de jeunesse et de salarié-es et en discuter avec elles.

Fortes de la réussite de cette journée, les organisations syndicales départementales  CGT, FSU, Union syndicale Solidaires, UNEF, UNL, appellent les jeunes et les salarié-es à poursuivre et amplifier la mobilisation et l’action. D’ores et déjà l’intersyndicale appelle au rassemblement le Jeudi 24 Mars devant le siège du PS à 10h (12 rue Lyderic à Lille) jour de la présentation du projet de loi au conseil des ministres et à la manifestation ce même jour à 14h place de la république à Lille.

Ce sera une nouvelle étape avant la puissante journée de grève et de manifestations du 31 mars pour obtenir le retrait de ce projet de loi et conquérir de nouvelles garanties et protections collectives.

 

Coordination

UD CGT Nord

Share Button

Restitution de l’étude utilisation des outils numériques

Commission Encadrement du CER présidée par la CGT – Restitution de l’étude utilisation des outils numériques

Share Button

POINT COM du 18 mars 2016

Déclaration PLÉNIÈRE DU CE GARES & CONNEXIONS DU 25 FÉVRIER 2016

 

Compte-Rendu PLÉNIÈRE DU CE FRET DU 18 FÉVRIER 2016

 

CCN – Aménagement du temps de travail – UNE NOUVELLE JOURNÉE SANS « NÉGOCIATION »

 

Compte-Rendu PLÉNIÈRE DU CE GARES & CONNEXIONS DU 25 FÉVRIER 2016

Share Button

POINT COM du 16 mars 2016

Le 4 pages sur la CCN « gouvernement et patronat se complaisent dans l’archaïsme »

 

La déclaration CGT à la Commission Mixte Paritaire du 11 mars 2016

 

RAPPORT INTRODUCTIF par Bernard Guidou

Share Button

Nous n’avons pas 60 jours de congés par an !!

Pétitons : Signez !

 

Share Button

Tracts pour le 09 mars 2016 !!

PRODUCTION COMPTABLE

L’ACTION SOCIALE

SYSTÈMES D’INFORMATION

DIRECTIONS IMMOBILIÈRES TERRITORIALES

LES SERVICES MEDICAUX

ENVIRONNEMENT DU TRAVAIL

LES AGENCES PAIE ET FAMILLE

Share Button

MAJORITE ABSOLUE POUR LA CGT AU CER MOBILITE NPDC

tract remerciements 2015 CER mobilité NPDC

Secteur Fédéral CGT des Cheminots de la région Nord-Pas de Calais

ÉLECTIONS PROFESSIONNELLES À LA SNCF

Toute la CGT remercie chaleureusement les 1251 Cheminotes et Cheminots qui lui ont apporté leurs votes. Par cette confiance renouvelée, vous avez confirmé la CGT comme 1ére Organisation Syndicale (OS) à la SNCF et 37,64% des suffrages exprimés, sur notre région Nord-Pas de Calais !

L’abstention progresse de 1,90% pour atteindre 28,75%, soit plus d’un quart des électeurs inscrits.

Les causes sont à rechercher du côté de l’entreprise en maintenant des élections CE/DP & CA/CS le même jour et privilégiant le vote par correspondance, avec des pôles RH aux moyens réduits et des bureaux de vote CE/DP en diminution par rapport aux précédents scrutins.

37,64% pour la CGT au CER Mobilité

La CGT, sur notre région demeure 1ére Organisation Syndicale avec 6 élus Titulaires et 6 élus suppléants CE sur 22 dans le CER Mobilité.

Ceux-ci auront à coeur de perpétuer les orientations qui conduisent à développer l’offre d’activités sociales et les réflexions d’ordre économiques dans un contexte difficile de séparation des Cheminots dans différents CE régionaux et nationaux.

La CGT demeure 1ére Organisation Syndicale dans le collège exécution avec 41,17%.

Chez les Maitrises, la CGT totalise 40,81%, soit plus de 10 points devant la seconde Organisation Syndicale.

Dans une période trouble où les libertés risquent d’être remises en cause, pendant laquelle la réforme du ferroviaire produit déjà ses effets néfastes, la CGT maintient son rang malgré les nombreuses attaques qu’elle subit parce qu’elle reste fidèle à ses orientations et défend l’entreprise publique et les Cheminots.

Ceux qui se sont ligués contre ceux qui résistent et proposent l’alternative crédible en sont pour leurs frais et devront revoir leurs prétentions.

Directions Nationales et gouvernement, comme les directions régionales et celles d’établissements régionaux savent maintenant qu’ils nous trouveront toujours en face d’eux pour continuer à défendre le Service Public, l’Emploi, les conditions de travail, l’intégrité de l’entreprise, notre Statut et notre RH 0077 dans le cadre des négociations qui s’ouvrent avec cette nouvelle représentativité.

Plus que jamais, La voie du Service Public reste d’actualité et atteignable.

Vos Elus au CER Mobilité de La CGT

Pour défendre, préserver et proposer un CE dans l’intérêt de tous les cheminots et de leurs familles

Exécution Titulaires

Kikos Alexandre, Fournier Ludovic,  Gomet Hervé,  Smaghue  Fabien

Maîtrises  Titulaires 

Follet Thierry Perrot Frédéric

Exécution Suppléants

Wattebled Xavier, Lurot Vincent, Maurey Delphine, Mullier   Laurent

Maîtrises Suppléants

Gallopin Michel Gorgol Jacques

Share Button

Les cheminots déclarent l’ état d’urgence sociale

20151120_cheminots_declarent_etat_d_urgence_sociale

 

FÉDÉRATION CGT DES CHEMINOTS

COMMUNIQUÉ AUX CHEMINOTS

Montreuil, le 20 Novembre 2015

ÉLECTIONS PROFESSIONNELLES À LA SNCF

Les cheminots étaient convoqués arbitrairement ce 19 novembre pour élire à la fois, leurs représentants DP, aux CE, aux conseils d’administration de SNCF Réseau, SNCF Mobilités et au Conseil de Surveillance du nouveau Groupe Public Ferroviaire.

LES CHEMINOTS DÉCLARENT

L’ÉTAT D’URGENCE SOCIALE !

La CGT tient avant tout à saluer l’engagement de toutes les cheminotes et tous les cheminots, qui ont malgré des moyens humains et financiers volontairement contraints, organisé ces élections.

Dans un contexte national où la tentation sécuritaire patronale et gouvernementale prime sur la démocratie, face à une direction qui rêve de diviser le corps social, les cheminots ont choisi !

En positionnant à nouveau la CGT comme première organisation syndicale à la SNCF, avec plus de 34% des voix, 11 points devant la deuxième organisation, les cheminots ont confirmé leur attachement à un syndicalisme démocratique, unitaire, rassembleur, offensif et force de propositions.

Ils envoient à la direction du GPF et au gouvernement un signe fort notamment avant la négociation de la future CCN de la branche ferroviaire.

C’est aux côtés de la CGT que les cheminots entendent défendre leurs intérêts et qu’ils réclament une autre réforme du ferroviaire, que la commission européenne permet, quoi qu’en disent ceux qui ont fait le choix de l’abandon du service public SNCF, de l’entreprise intégrée,des CE et CCE.

Les directions de la SNCF, ainsi que le gouvernement, vont devoir se remettre autour de la table des négociations avec la CGT et stopper les entreprises de compromission qu’ils ont érigées ces derniers mois pour trafiquer dans le dos des cheminot-e-s l’abaissement des conditions sociales et casser le service public SNCF.

La CGT, forte de l’expression démocratique des cheminots, agira, comme elle l’a toujours fait pour porter leurs revendications sur l’emploi, les salaires et pensions, les conditions de travail, les métiers, les retraites…

Une mauvaise loi nous a séparés, la CGT agira pour que la future Convention Collective Nationale nous rassemble, que les salariés qu’elle regroupera bénéficient de conditions sociales et de travail élevées et améliorées.

Elle combattra toutes mises en concurrence des salariés qui dégradent la qualité, la quantité et la sécurité des transports, détruisent l’environnement en favorisant les modes les plus polluants et les plus destructeurs de conditions sociales.

A l’approche du grand barnum médiatique de la COP 21, avec l’Union Interfédérale des Transports CGT, la Fédération CGT des Cheminots appelle l’ensemble des salariés des transports à faire entendre leurs voix pour développer des transports collectifs publics de voyageurs et de marchandises qui répondent aux besoins de déplacement et d’approvisionnement des populations, de l’aménagement du territoire, de l’environnement, aux besoins d’amélioration des conditions de vie et de travail de ses salariés.

En votant CGT, les cheminots se sont ouverts la voie du possible et du progrès social.

La Fédération CGT des Cheminots remercie l’ensemble de ses militants et syndiqués qui s’engagent chaque jour avec les cheminots et salariés des filiales du groupe SNCF, malgré une répression grandissante, pour y parvenir.

 

Share Button

Motion de soutien Union Locale CGT de Lille

Motion de soutien à notre Union Locale CGT de Lille adressée à madame la maire de Lille

Motion de soutien UL CGT de Lille

motion de soutien à ul cgt de lille

Share Button

3 minutes de vérité

La réponse de la CGT cheminots au documentaire vérités et mensonges sur la SNCF

Share Button